lundi 14 mars 2016

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille (Charleston)

Ce livre était depuis quelques temps dans ma PAL et j'ai eu envie de découvrir cette histoire qui avait tant plu.



 
Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. 

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu... 

Réussiront-elles à tenir leur engagement?




Constance est la rêveuse romantique par définition. Elle est capable d'attendre des mois sans avoir de relations et se focalise totalement sur un homme qu'elle n'a vu que deux fois et des poussières.

Chloé aussi est totalement sous le charme d'un homme : son ex. Et cela l'empêche d'aller de l'avant.

Elles décident donc de se lancer des défis et j'avoue que je craignais que ça fasse trop "bon cher lecteur, tu gobes ça, parce qu'il y en a besoin pour la suite / l'histoire" Et non ! Cet arrangement entre les deux amis est très bien amené. Ce qui est assurément un bon point !

Le deuxième bon point est le réalisme de l'histoire : tout n'est pas rose, tout n'est pas gris. Les personnages évoluent sur une palette multicolores d'émotions, de situations sans que cela ne fasse "trop".

Et enfin, la plume de l'auteur... Un régal !

En conclusion, bien contente que quelqu'un m'ait fait remarqué que je devrais diversifier les maisons d'éditions...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire