dimanche 10 avril 2016

Bahut, barmaid et complications, d'Esther Jules (Nelson District)

Le résumé m'a intriguée et j'ai eu envie de connaître cette maison d'édition...




Abel 
Nouvelle ville, nouveau job. 
Un petit tour sur le port de Toulon, dans ce bar à go-go danseuses pour passer la soirée? 

Rym 
Toujours pareil. 
Servir les clients, danser, se faire draguer par de gros lourds. 

Un coup de foudre? 
La rencontre de deux mondes ne va pas sans complications. Surtout si une connasse d'en mêle...




Voilà un livre paradoxal : d’un côté, l’histoire est originale avec des rebondissements crédibles et réguliers ; de l’autre, la forme qui ne m’a du tout convenue.

Rym est barmaid et lycéenne. Abel est nouveau en ville et va la rencontrer par hasard. C’est le coup de foudre et aussi le coup du sort. Leur attachement se fait un peu vite, les sentiments et ressentis très peu décrits.
Mais j’ai continué, après tout, je n’avais pas besoin de lire un énième coup de foudre… Seulement je me suis retrouvée avec un problème : Comment s’identifier à eux, ou encore les apprécier ?

Tous les deux sont très secrets. D’accord, il est normal de ne pas se confier à une personne presque inconnue. Mais même le lecteur reste dans le flou ne sachant pas pourquoi la mère de Rym réagit de la sorte en découvrant l’existence d’Abel.
Là, j’ai commencé à me sentir exclue et, pour un lecteur, c’est un peu le début de la fin…

Abel ne donne pas son prénom s’est trop intime… OK, pourquoi pas. Mais il le donne à Rym très facilement et sans réellement la connaître ? Coup de foudre… d’accord. Mais que ses propres collègues ne le sachent pas ? Là ça devient dur, surtout en étant prof !
Mais j’ai passé, parce que je voulais réellement connaître la fin.

Et je l’ai lu en entier avec cette impression bizarre que tout allait trop vite, malgré les semaines qui passent. Et j’ai compris !
 Il n’est question que des actions, jamais une description d’un ressenti, d’un lieu ou encore du passé des deux héros. Nous sommes toujours en mouvement, tendus vers la ligne d’arrivée.

Et quel dommage !
Cette histoire aurait mérité que l’auteur prenne son temps, approfondisse ses personnages pour que le lecteur puisse s’attacher à eux. J’en suis ressortie avec un sentiment étrange que l’histoire n’avait pas été exploitée à un niveau optimum.


Merci aux éditions Nelson district pour m'avoir permis de découvrir ce livre.
Sortie Février 2016
Badge Lecteur professionnel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire