Bienvenue


Je vous spoile un peu, mais l’année 2019 va être chargée.


Pour que vous puissiez être au courant de mon actualité et participer à des concours sans avoir à vous soucier quoi dire en commentaire, je me suis dit « et si je créais une liste ? ».
Les gens s’inscrivent et moi une fois par mois (ou tous les deux mois) je tire au sort quelqu’un pour récupérer un exemplaire dédicacé, des goodies ?


Et puis je pourrais envoyer tous ces petits textes qui trainent sur mon ordi en exclusivité…


Alors je me lance !


Voici le lien pour s’inscrire : ICI
Et le premier lot sera un exemplaire de Devine qui vient pour Noël
(tirage au sort le vendredi 4 janvier 2019)

vendredi 3 août 2018

L'écriture... et Corinne de Vailly




Aujourd'hui, je vous présente : Corinne De Vailly
 
Née à Saint-Quentin, département de l’Aisne, France, le 10 septembre 1959, Corinne de Vailly est un auteur Québécois de l'imaginaire.
 Elle a fait ses études en Lettres au cégep Saint-Laurent avant de commencer à travaillé à 17 ans comme journaliste pour Quebecor et pour d’autres maisons d’éditions de magazines. En 1986, elle est devenue chef de pupitre et reporter pour Le Petit Journal à TQS. Elle a ainsi découvert le Pérou et les bidonvilles de Lima (en 1988), puis la Côte-d’Ivoire (en 1990) et la Belgique (1990).

☐ Travail à côté
Je suis réviseure-correctrice pour plusieurs éditeurs. Ce qui me permet de rester au contact de l’écriture, dans les moments où je ne suis pas en production.
 
☐ Entièrement dévouée à l’écriture
Quand j’entre en mode écriture, je ne prends plus de contrats de révision-correction, donc presque entièrement dévouée à l’écriture quelques mois par an.


Comment as-tu commencé à écrire ? 


À 8 ans, je voulais être écrivain, mais je suis devenue journaliste. Quand mon émission a été retirée de l’antenne, en 1991, j’ai décidé de revenir à mon premier rêve. J’ai écrit quelques petites histoires que j’ai présentées à des éditeurs. Deux ans plus tard, je publiais mon premier album pour enfants.


Dernières publications  


• Ados–Jeunes adultes : Terres sacrées, l’intégrale de Celtina, éditions du 38, 2018
• Jeunesse : 10 filles allumées, 10 parcours inspirants (Bayard Canada, 8-10 ans), 2018
• Jeunesse : Le mystère de Wulfpytt (Bayard Canada, 12 ans+ en immersion), 2018
• Ados–Jeunes adultes : Les mondes oubliés, l’intégrale, éditions du 38, 2017
• Jeunes adultes-Adultes : La peau du mal, éditions Recto-Verso, Canada, 2015
• Jeunes adultes-Adultes : Les notes de sang, éditions Recto-Verso, Canada, 2015
• Ados–Jeunes adultes : Série Mélusine et Philémon, éditions Hurtubise, Canada, 2014



Relirais-tu ton premier roman / première nouvelle ? 


Oui. Je l’ai relu il n’y a pas si longtemps, je l’aime toujours autant. C’est bon signe, non ?



L’écriture au quotidien 


Décrivez-nous comment vous aimeriez écrire (rythme, journée type…) 


Début le matin, vers 9h30-10 h... Faire 3 000 mots par jour, à raison de 4-5 heures d’affilée.


(THE) Réalité 


Début le matin, vers 10h-11h... environ 1 000 mots et décrocher après deux heures. Principaux contretemps, la procrastination : il y a souvent quelque chose de «plus urgent» à faire, comme oups, la vaisselle, oups la lessive, oh... promener le chien, tiens appeler les amis... et passer des heures sur Facebook, ou à regarder un match de foot, de tennis, une course cycliste...


Votre partie préférée 


La recherche et créer le plan... ensuite, c’est la popote habituelle. Parfois je me dis que j’aimerais avoir l’idée, créer le plan et que les lecteurs se branchent directement sur mon cerveau pour que je n’ai pas à écrire l’histoire. À partir du moment où le récit est entièrement là, dans ma tête... l’acte d’écrire en lui-même m’intéresse moins.


Votre technique de relecture/correction 


J’essaie d’écrire au maximum en premier jet. Ensuite, c’est juste un peu d’ajout et de suppression, rien d’important. Je n’aime ni la relecture ni la correction (en fait, c’est mon job à côté, alors l’appliquer à mes propres écrits, ça ne me passionne pas !)


Anecdote liée à l’écriture.


Lorsque mon éditrice pour Les Notes de sang m’a écrit pour me dire «Je n’ai jamais vu ça... je n’ai rien à faire, rien à dire.» J’avoue que j’ai été un peu sonnée... Je ne m’y attendais pas. C’était ma première incursion dans le Steampunk jeunes adultes-adultes et je pensais avoir beaucoup de réécriture à faire.


Aaaah le steampunk...

Bah quoi, vous pensiez que je lisais que des romances ? C'est bien mal me connaître et je sans que je vais aller rallonger ma PAL avec un de Corinne, na !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire