jeudi 6 septembre 2018

L'écriture... et Anne-Sophie Ferrapie




Aujourd'hui, je vous présente : Anne-Sophie Ferrapie.



✘ Travail à côté. côté Oh OUI !
☐ Entièrement dévouée à l’écriture



Comment as-tu commencé à écrire ? 


Un peu par hasard. C'était une envie que j'ai eu comme ça, et je me suis lancée pour moi au départ. Je ne voulais pas le faire lire et puis...


 

Dernières publications  



La série NOUS (Indélébile, Inattendu et Indomptable) chez Something Else Editions

Destins volés en auto édition

For R qui va sortir le 9 septembre en auto édition

Tous mes livres sont des romances.






Relirais-tu ton premier roman / première nouvelle ? 


Normalement non, sauf en cas de réécriture en vu d'une réédition.



L’écriture au quotidien 


Décris-nous comment tu aimerais écrire (rythme, journée type…) 


J'écris dans mon salon avec un café et un fond de musique. De préférence lorsque je n'ai pas mes enfants donc pendant les vacances c'est plus compliqué.




Malheureusement la réalité 


On a parfois des idées et puis c'est pas réaliste, alors on doit tout changer ou presque. Mes obstacles ou contre-temps seraient le fait d'avoir les idées, mais de bloquer dans l'écriture. Ça c'est pénible parce que le plan est là, les idées sont là... tout est réuni pour pouvoir avancer mais ça veut pas. Allez comprendre.


Votre partie préférée 


J'ai souvent du mal avec le début des histoires, mais j'adore parce que c'est le début d'une aventure.

J'aime écrire les scènes avec des émotions fortes, mais en ce qui concerne les scènes sensuelles, j'ai BEAUCOUP de mal. Premièrement, je me dis que mes parents vont le lire surtout depuis que ma mère m'a dit « j'ai du mal à me dire que c'est toi qui a écrit ça ! » lol. Et deuxièmement j'ai toujours peur de passer du côté vulgaire. Alors j'écris, je relis 100 fois, j'efface, je recommence... C'est pénible.


Votre technique de relecture/correction 


Je dois relire cinquante fois mes livres, mais par petits bouts. Je demande des relectures à mes amis ou parents et quand ils me renvoient leur fichier, je revois les passages. Je fais une dernière relecture à la fin.


Anecdote liée à l’écriture.


Pour mon premier livre Indélébile, je me suis beaucoup inspirée de ma vie. Lorsque mes proches l'ont lu, j'ai eu le droit à des « c'est moi là non ? » ou des « tiens, je ne savais pas qu'il s'était passé ça ! ». C'est assez rigolo je trouve.




Merci Anne-Sophie pour ton temps 😀

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire