mercredi 17 février 2016

Un jour, un auteur... Et moi !


Chaque semaine, découvrez un auteur HQN au travers d'une interview où tout (ou presque) vous sera dévoilé !


I - VOUS

Parlez-nous de vous. Qui êtes-vous, quel est votre premier métier, votre parcours, votre lieu de vie,  etc. ?

Je suis une maman d’un âge indéterminé. Pas que je ne veuille pas vieillir, c’est juste que je dois le calculer à chaque fois que quelqu’un me le demande, et le petit coquin change chaque année ! Je tiens à dire que ce n’est pas un problème de mémoire, je retiendrais sans souci le numéro de téléphone de Channing Tatum s’il voulait bien me le donner (c’est marrant comme je peux retenir des informations et pas d’autres…).

En théorie, je suis professeur. En pratique, je suis en congé maternité et bientôt en congé parental. À l’arrivée, je ne mouche plus des lycéens, mais deux princesses pirates… Et j’approfondis mes connaissances sur la Reine des Neiges (c’t’morue !) tout en peaufinant ma technique pour changer une couche fumante sans respirer les vapeurs nauséabondes.

Quelles sont vos passions en dehors de l’écriture ?

Sans surprise : la lecture !

Bon là, j’ai beaucoup ralenti le rythme, mais j’ai toujours ma liseuse avec moi ou un livre papier dans mon sac. Et non, je ne lis pas que de la romance ! Mon auteur contemporain favori n’est ni plus ni moins que Steve Berry ! Et si je dois en citer un francophone, ce serait le duo Giacometti et Ravenne.

Sinon j’adore prendre mon sac à dos et sauter dans un avion pour découvrir d’autres pays, d’autres cultures. Malheureusement avec les monstres, je ne peux plus. Je me contente de pointer un endroit de la carte en France à moins de deux heures de route.

II - VOTRE ACTIVITÉ

■ Depuis combien de temps écrivez-vous ?

J’écris depuis toute petite. Je passais mes vacances à inventer des histoires que je faisais lire et relire à ma grand-mère. À mon dernier déménagement, je les ai relues… Disons que j’étais jeune… Et qu’il n’y avait pas beaucoup de fautes.

Puis j’ai commencé à faire de grandes études, à partir vivre à l’étranger, j’ai alors peu à peu laissé tomber les fictions pour écrire un carnet de voyage. Ma famille pouvait ainsi savoir où j’étais, ce que je visitais. Ma mère flippait et laissait des commentaires bien loin de ceux que je peux lire maintenant sur Amazon !

En 2008, je suis revenue en Europe et j’ai découvert le monde de la fanfiction. Je me suis lancée dans l’aventure pour permettre à plus de gens de s’évader de leur quotidien, dont moi. Depuis je ne me suis pas arrêtée.

■ Quel est votre genre littéraire de prédilection ? Envisagez-vous d’en essayer d’autres ?

Je fais dans le romantisme : chick-lit, romance contemporaine... Dès que j’ai une idée, je peux être sûre qu’un couple va se former. J’aimerais m’essayer à la science-fiction, mais là encore, c’est pour mieux mettre deux personnages ensemble. Oui, je dois être une indécrottable romantique…

■ Combien de temps consacrez-vous à l’écriture dans la journée ? Des moments privilégiés ?

Le temps que je passe à écrire varie considérablement ! En ce moment, c’est tous mes après-midi pendant que Monstre #2 fait la sieste et que Monstre #1 est à l’école. Seulement certains jours, je ne vais pas approcher l’ordinateur alors que d’autres je vais remplir des pages Word sans pouvoir m’arrêter.

Mais mon moment préféré est le matin, quand mon cerveau récapitule toutes les idées qu’il a eues dans la nuit et que j’ai encore les images en tête.

■ Avez-vous une méthode particulière pour écrire un livre ? Avez-vous des ficelles, des trucs, des manies, des objets fétiches, etc. ?
 
Euh… une méthode… Se jeter tête baissée, c’est une méthode ?

J’ai pour habitude de prendre un papier pour y jeter les idées. C’est limite du crypté tant ça part dans tous les sens. J’attends souvent quelques jours avant de le reprendre pour faire un plan, que je nomme le squelette, avec les événements importants, puis j’ouvre un document Word et je me lance.

■ Que préférez-vous dans votre activité d’auteur ? Avant, pendant, après l’écriture ? D’autres moments ?

J’adore quand j’écris une histoire. Les personnages font alors partie de mon quotidien comme des amis de longue date qui viennent passer quelques jours à la maison. Je ris avec eux, j’envisage l’avenir et surtout je leur promets le meilleur pour la suite.

■ Dans votre bibliographie, quel livre préférez-vous et pourquoi ?

Question dure ! Là comme ça, deux me viennent : In my real (love) life et Avec ou sans toi.
In my real (love) life me tient à cœur parce que je voulais une héroïne cabossée et originale. Alors je me suis demandé comment une femme phobique pouvait rencontrer l’âme sœur. Et je ne voulais pas lui mettre une bonne pâte en face alors j’ai pensé à tous ces papas célibataires qui font passer leur enfant avant tout. Le mélange était dur, il y avait beaucoup de paramètres à prendre en compte, mais je voulais faire un livre plein d’espoirs.

Pour Avec ou sans toi, cela remonte à ma vie d’auteur de fanfictions. Il y a donc beaucoup de vécus dedans et penser qu’il est désormais publié me fait sourire à chaque fois.
 
■ Racontez-nous l’aventure de votre première édition et comment s’est-elle passée ?

Je postai Mon blog et moi aux dates des chapitres. Puis assez rapidement, je me suis dit que je devais tenter ma chance. Je l’ai envoyé chez HQN, puis j’ai oublié et j’ai commencé à écrire l’histoire suivante. Quand j’ai reçu le mail m’annonçant que mon manuscrit les intéressait, j’étais au travail. Pas question de sauter de joie, de crier… J’ai dû attendre le soir, je vous laisse imaginer la frustration !

■ Avez-vous des projets en cours, à plus long terme ?

Oui, plein ! Mais chut…

■ Pourriez-vous donner quelques conseils à un auteur débutant ?

Écrire une histoire, c’est s’amuser.

Il faut passer un bon moment avec ses personnages pour ne pas avoir le syndrome de la page blanche. S’ils ne vous plaisent pas, vous n’aurez pas envie de leur faire vivre des « aventures ».

De même, il ne faut pas écrire pour être publié. C’est le meilleur moyen pour se mettre la pression et ne pas aller jusqu’au bout.

■ Quels sont vos auteurs préférés et quel est le dernier livre que vous avez acheté avant de répondre à cette interview ?

Mes auteurs préférés ? Steve Berry, l’association Giacometti et Ravenne… Aucun auteur de romance étrangement ! Mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas fan de Jill Shalvis (sa saga Lucky Harbor est un pur délice)

III - VOTRE PORTRAIT CHINOIS EN 10 QUESTIONS

Si vous étiez...
Un animal ? Un hérisson. Je peux être super cool, mais quand je me mets en boule, ça peut faire mal !
Une couleur ? Bleu, comme le ciel !
Le titre d'un film ? Die Hard (oui, je sais ! Il y en a cinq, faudrait que je me décide… mais j’adore l’humour de John McClane)
Une devise ? Sourire est le début de la solution.
Un(e) acteur(trice) ? J’utiliserais ma renommée pour aider les gens.
Un personnage historique ? Gutenberg ! C’est un peu grâce à lui que j’ai passé une grosse partie de ma vie la tête dans les bouquins.
Un paysage naturel ? J’hésite entre la montagne et la mer. Les deux sont les meilleurs endroits au monde pour se sentir tout petit et relativiser.
Un héros de littérature ou BD ? Gaston Lagaffe.Il fait rire tout le monde et s’en tire bien à chaque fois.
Une chanson ? L’air de rien de Margaux Avril, elle me met la banane à chaque fois ! Pour l’écouter, c’est ici.
Une œuvre d’art ? Les nénuphars de Monet

IV - VOTRE BIBLIOGRAPHIE HQN

AVEC OU SANS TOI - Déc. 2015 
IN MY REAL (LOVE) LIFE - Mai 2015 
JUSTE UN MALENTENDU - Juin 2014 
MON BLOG ET MOI - Fév. 2014  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire