Bienvenue


Je vous spoile un peu, mais l’année 2019 va être chargée.


Pour que vous puissiez être au courant de mon actualité et participer à des concours sans avoir à vous soucier quoi dire en commentaire, je me suis dit « et si je créais une liste ? ».
Les gens s’inscrivent et moi une fois par mois (ou tous les deux mois) je tire au sort quelqu’un pour récupérer un exemplaire dédicacé, des goodies ?


Et puis je pourrais envoyer tous ces petits textes qui trainent sur mon ordi en exclusivité…


Alors je me lance !


Voici le lien pour s’inscrire : ICI

dimanche 2 octobre 2016

Aveu #2

Pour l'année 2015, Mon défi était de réussir à écrire un histoire avec moins de 150 000 SEC (signes espaces comprises) et je l'ai (laaaaaaaaaaaaargement) raté.

J'y ai mis tout mon cœur (à le rater) : Emma, Zoé... Sans parler de celles que vous ne connaissez pas encore : Fanny et Mélanie.

Et puis...


Au début de l'été, deux "commandes" : le préquel de Petits dérapages et autres imprévus et une nouvelle pour le webzine des Romantiques. Le défi est lancé, cette fois-ci pas le droit à l'erreur.

Je dégourdis mes doigts, les agite dans tous les sens avant d'entendre la pessimiste en moi s'exclamer : "ma vieille, tu vas jamais y arriver à faire aussi court. Demande tout de suite une rallonge de signes !" Je l'ai ignorée autant que possible (il faut dire qu'elle est du genre tenace, la bougresse !)

Et j'ai réussi du premier coup !

Bon après, j'ai passé mon temps à me dire "non, ne développe pas ça !", "non, ne rajoute pas ça, tu n'auras pas le temps de t'en servir"... Vive la frustration !

... le miracle !


J'ai vaincu ! (tonnerre d'auto-applaudissements)



Vous voici donc avec deux textes (trop) courts (oui, je sais déjà ce que vous allez me dire) :

Préquel : Premier dérapage
Nouvelle pour le site Les romantiques : Première mission

Et puis en réfléchissant, je me suis dit que les bonus de Petits dérapages et autres imprévus étaient déjà des semi-succès...

En gros, j'étais fière de ma performance.

Mais vous savez le meilleur ? Je l'ai réitérée depuis ! Pour quoi ? Pour qui ?
Il va falloir attendre... (sadique un jour, sadique toujours)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire