jeudi 30 mars 2017

Salon du livre, épisode 2 : les rencontres

Il n'y a pas à dire, Livre Paris est un formidable espace de rencontres. Et plus encore...

Vendredi soir, dans le fin fond d'un bar...


Après une "petite" journée au lycée, j'ai filé prendre mon train. Seulement loin de retourner chez moi, j'ai pris la direction opposée : Paris me voilà ! 

Dire que j'étais carpette-balayette serait un euphémisme. Avec mon réveil aux aurores et des élèves survitaminés et excités comme des puces sous amphétamines, j'étais plus proche du zombie que de la "jeune" femme dynamique et conquérante.

Mais je n'ai rien lâché et j'ai filé à la soirée HQN pour retrouver les autres plumes avec la perspective de ne pas partir tard, 23h grand maximum... 


Bon alors autant l'avouer tout de suite, chez moi, ce genre de résolution est comme le nombre de signes espaces comprises : c'est juste pour info et bien souvent (toujours) dépassé.

À ma décharge, on habite tous très loin les uns des autres et nous ne nous voyons que pour Livre Paris ! 

L'excuse a fonctionné auprès de ma mère chez qui je dormais et qui aurait pu s'agacer de devoir attendre jusqu'à... Disons, que ça a dû lui rappeler des souvenirs. Par contre, Grand Chef s'est montré moins cool, arguant que j'allais être fatiguée, que je devais me reposer... Trop contente qu'il ne soit pas mon père, sur ce coup !

Samedi, en speed (comme toujours)...


Franchement fermer la correspondance entre la ligne 4 et la 12 à Montparnasse était une véritable... vacherie ! Quatre métros, j'ai bien dit quatre, pour allez au Salon du Livre. Vous y croyez ?

Du coup, impossible de voir les copines avant pour discuter un peu et profiter du calme avant la tempête.

Enfin, j'étais surtout en plein brouillard puisqu'il m'a bien fallu cinq minutes pour réaliser que Gwenlan (La malle aux livres) saluée dans le couloir du métro ne devait pas parler toute seule, et que j'avais donc snobé des gens.


Je suis un boulet, tout le monde le sait (et il parait que c'est pour ça qu'on m'aime).

Arrivée devant le Pavillon 1, les "gentils" agents de la sécurité (oui, y a un max d'ironie, pas forcément les rencontres les plus chaleureuses de ce week-end, passons...). Je disais donc que les charmants messieurs n'ont pas voulu que je passe par l'entrée pro. J'ai dû doubler tout le monde avec des "suis désolée", "excusez-moi"... Mais je suis parvenue au stand pile à l'heure convenue avec Sophie.

Et là, la magie du salon a opéré...

Une fois la séance terminée, je retrouve les copines avant de filer à la conférence de Jojo Moyes et Emily Blaine. Aux côtés de Julie Huleux, nous écoutons attentivement les deux auteures nous parler de leurs derniers livres. Puis reprennent les rencontres.
Je rends visite au stand Charleston pour discuter Sextoys... et bulles de savon (bien sûr !). Je croise Coco de Quand Coco bouquine avec qui je discute en allant vers le coin pique-nique où Valéry et Hope discutent avec plein de monde.

Le moment de calme pour reposer les pieds... et accessoirement le poignet.

Franchement, si ça c'est pas faire un maximum de rencontres en une journée !

À demain pour le prochain épisode, sur les dédicaces.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire